Titien

Sa vie...

D e son vrai nom Tiziano Vecellio, Titien est né d'une famille riche vers 1488 dans la région des Dolomites, pas très loin de Venise. Vers 9 ans, il est envoyé à Venise avec son frère pour y apprendre l'art de la mosaïque ; quatre ou cinq ans plus tard, Titien s'oriente vers la peinture et entre dans l'atelier de Giovanni Bellini, l'un des artistes les plus réputés de la cité : c'est là qu'il fait la connaissance de Giorgione, une célèbre figure de la peinture vénitienne... Bientôt, Titien part travailler avec lui, mais deux ans plus tard, son nouveau maître décède de la peste : commençant à être reconnu dans les milieux artistiques vénitiens, il décide de poursuivre sa carrière seul. Après un passage à Padoue où il peint les fresques de la Scuola di Sant'Antonio, Titien est nommé peintre officiel de la République de Venise, en remplacement de son ancien maître Bellini tout juste décédé. Il créé son propre atelier dans lequel des futures légendes de la peinture comme El Greco ou Tintoret passeront.

Autoportrait - Titien

Autoportrait (vers 1560)

En 1516, à peine nommé à son nouveau poste, Titien reçoit une commande qui va définitivement asseoir sa célébrité : le retable de «l'Assomption de la Vierge». Dès lors, les commandes affluent aussi bien pour des ornements de bâtiments ou d'églises que pour des portraits de riches notables vénitiens... L'Empereur Charles Quint lui commande même, en 1530, un portrait de son auguste personne, ce qui vaut à l'artiste d'être nommé comte de Palatin. Pour ne pas faire de jaloux, il peint son grand rival François Ier quelques années plus tard en 1539 !

Flora - Titien

Flora (1515)

En 1530, sa femme bien-aimée meurt : la peinture de l'artiste change ; il se met à coucher sur toile plusieurs nus féminins assez idéalisés... jusqu'à l'une de ses œuvres majeures : la très mystérieuse «Vénus d'Urbino»... Qui est-elle vraiment ? La déesse Vénus ? Une simple connaissance ? Un modèle ? Une courtisane ? Qu'est ce qui a poussé l'artiste à braver la vindicte des autorités religieuses en peignant un nu particulièrement osé pour l'époque ? La signification du petit chien roulé en boule sur le lit ?... Une toile tellement captivante qu'Édouard Manet s'en est inspiré pour sa scandaleuse «Olympia».

Caïn et Abel - Titien

Caïn et Abel (1542-1544)

La suite de sa carrière se résume à une escalade continue vers les sommets. Déjà quasiment portraitiste de l'Empereur Charles Quint, il peint également pour son fils Philippe II, est mandé auprès du pape Paul III dont il tire un célèbre portrait accompagné de ses neveux... Mais il reste confronté à un sérieux concurrent : lors de sa visite à Rome en 1545, il rencontrera Michel-Ange... Sa vie d'artiste en sera à jamais bouleversée ! À l'aube de sa vie, il se lance dans une «Pietà» destinée à orner sa propre tombe : il ne l'achèvera jamais ... Il meurt le 25 août 1576 dans sa bonne ville de Venise.

S i vous voulez briller en société...

Précédent Home CityStories