La création d'Adam

(Michel-Ange)

E n 1508, la chapelle Sixtine, dans la cité du Vatican à Rome, est construite depuis plus de 20 ans : en tant que symbole de la toute-puissance papale, elle se doit d'être extraordinaire. Le pape Jules II charge Michel-Ange d'en décorer le plafond... L'artiste recevra une autre commande 25 ans plus tard pour en orner le mur du fond : ce sera la naissance de son «Jugement dernier». Pour l'heure, il s'attaque à neuf panneaux qui représentent chacun un chapitre tiré de l'Ancien Testament : «La séparation de la lumière et des ténèbres», «La création des astres et des plantes» et «La séparation de la Terre et des eaux» en sont les trois premiers chapitres... « La création d'Adam» le quatrième : il sera suivi de «La création d'Ève».

La création d'Adam - Michel-Ange

La création d'Adam (vers 1508)

Quatre ans : c'est le temps qu'il faut à Michel-Ange pour achever le plafond de la Sixtine. Perfectionniste, il rejette toute idée de se faire aider. Seul, perché sur un échafaudage qu'il a lui-même conçu et sur lequel il a travaillé couché, il réalise son œuvre : Michel-Ange vit ces quatre ans en ermite, totalement coupé du monde qui l'entoure.

La création d'Adam - Michel-Ange

La référence religieuse pour cette fresque est le passage de la Genèse dans lequel il est écrit : «Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa». Ici, Dieu représenté en vieux sage s'apprête à insuffler le souffle de l'Esprit à Adam... Il ne manque plus que cette étincelle de vie à l'Humanité. Adam a déjà la physionomie d'un homme mais il reste inanimé : en témoigne la position relâchée de son corps mais surtout celle de sa main gauche qui n'attend qu'une chose : que l'index de Dieu le touche pour prendre vie... L'image de cette séparation ténue entre les index des deux personnages est probablement l'une des références les plus célèbres de l'art occidental. À droite de Dieu, plusieurs personnages dont une femme qu'il entoure de son bras gauche : de nombreux experts estiment qu'il s'agit d'Ève... Elle n'est pas encore «née» et «vit» toujours aux côtés de l'Éternel... Sa naissance est l'étape suivante dans l'histoire de l'Humanité. À noter, Adam, en hébreu, signifie «Terre»... doit-on voir dans la fresque, l'opposition entre la Terre des humains et le Ciel du Tout-Puissant ?

La création d'Adam - Michel-Ange

Pourtant, malgré l'évidence des références religieuses de la fresque, certains ont réussi à y voir autre chose de très moderne. Dans les années 80, un médecin visitant la chapelle a eu la sensation de déjà-vu... la forme ovale du manteau rouge et le foulard vert en prolongement, les personnages enveloppés dans cette forme... Mais c'est bien sûr ! Il ne pouvait s'agir que d'une coupe quasi parfaite du cerveau humain avec les différents organes qui le composaient... sa théorie a d'ailleurs depuis été largement reprise. Cependant, à l'époque, rappelons que les études anatomiques n'étaient pas vues d'un bon œil par l'Église. Alors, Michel-Ange ayant, pour le besoin de ses peintures, pratiqué cette science, aurait-il voulu laisser un message à certains de ses contemporains «initiés» ? Ceci restera malheureusement une théorie qui ne sera probablement jamais confirmée... !

La création d'Adam - Michel-Ange

Précédent Home CityStories