Raphaël

Sa vie...

R affaelo Sanzio, plus connu sous le nom de Raphaël, est né à Urbino le 6 avril 1483 : il est le fils du peintre officiel du duc d'Urbino, l'un des princes mécènes les plus célèbres de la Renaissance italienne. C'est donc tout naturellement qu'il embrasse la carrière artistique. Il migre vers Pérouse en 1500 : c'est là-bas qu'il acquiert ses lettres de noblesse en exécutant son retable «Le couronnement du bienheureux Nicolas de Tolentino»... Raphaël passe alors du statut de disciple à celui de maître.

La vierge au chardonneret - Raphaël

La Vierge au chardonneret (vers 1506)

Cette période pérugine est laborieuse pour l'artiste qui affine sa technique. Cependant pour un artiste, Pérouse n'est pas Florence : Raphaël doit émigrer à nouveau en 1504 vers cette dernière, la ville des arts. La République florentine a déjà, à cette date, fait appel aux deux autres génies que sont Léonard de Vinci et Michel-Ange : le jeune Raphaël va fortement bénéficier de leur influence. C'est pour l'artiste, l'époque de sa série de madones et de vierges qui vont le propulser dans la légende.

La Sainte Famille (1518) - Raphaël

La Sainte Famille (1518)

Appelé par le pape Jules II en 1508, il part enfin vers Rome, la ville éternelle. Là, jusqu'à la fin de sa trop courte existence, il sera l'un des peintres attitrés à la cour du Vatican : le pape lui confiera le chantier de la toute récente basilique Saint-Pierre. Cependant, d'une santé déjà très fragile, atteint par la malaria, il décède le 6 avril 1520 à seulement 37 ans après avoir achevé l'un de ses chefs d'œuvre, «La transfiguration». Raphaël, en tant que contributeur majeur dans l'érection de la Basilique Saint-Pierre, a reçu l'honneur d'y reposer pour l'éternité.

S i vous voulez briller en société...

Précédent Home CityStories